Qui nous sommes

L’Unité mixte internationale (UMI) est une unité de recherche bilatérale entre le Conseil national de la recherche (CNR) d’Italie et l’Université Laval.

L’objectif principal de l’UMI est de renforcer les coopérations scientifiques et technologiques par des échanges d’étudiants et de professeurs dans le cadre de projets de recherche de pointe bilatéraux.

C15 février 2016. Cérémonie d’inauguration de l’Unité mixte internationale en recherche chimique et biomoléculaire du microbiome et ses impacts sur la santé métabolique et la nutrition (de gauche à droite): (au premier rang) Luigi Nicolais, ex-Président du Conseil national de recherche d’Italie, Denis Brière, ex-Recteur de l’Université Laval, (au second rang) Denis Bouchard, président-directeur général de l’IUCPQ – UL, Rénald Bergeron, ex-Doyen de la Faculté de médecine, Jean-Claude Dufour, ex-Doyen de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, et Sylvie Turgeon, directrice par intérim de l’INAF. Photo: Marc Robitaille

L’UMI rassemble des experts du domaine, tels que ceux du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval (IUCPQ – UL), de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), de l’Institut de chimie biomoléculaire et du Département des sciences chimiques et de technologie des matériaux du CNR, de la Faculté de médecine et de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval.

Sous la gouverne de son directeur, le professeur Vincenzo Di Marzo, également prochaine titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique et directeur de l’Institut de chimie biomoléculaire du CRN, l’UMI poursuit d’audacieux objectifs pour le développement de projets de recherche, d’innovation, d’éducation et de transfert des connaissances dans ce domaine émergeant qu’est l’étude du microbiome intestinal. Caractériser de nouvelles molécules biologiques et les valider, en élaborant des formulations appropriées pour améliorer la santé cardiométabolique, représenteraient d’importantes avancées pour la santé des populations. Pour ce faire, l’UMI entend encourager, notamment grâce à la collecte de fonds auprès d’organismes financiers nationaux et internationaux, la mise en réseau sur le plan international d’activités scientifiques et éducatives pour assurer une recherche et une formation conjointes et interdisciplinaires favorisant pleinement la participation des professeurs, des chercheurs et des étudiants de par le monde.

L’UMI constitue un environnement de recherche et d’enseignement unique où les séminaires, les formations spécialisées et la formation en continu répondent aux besoins tangibles des futurs praticiens de la santé œuvrant auprès des populations atteintes d’obésité, de diabète et de troubles cardiométaboliques.